Convictions

Une organisation « intelligente » repose d’abord sur une révolution de l’état d’esprit de ses membres : se voir comme une partie intégrante d’un tout plutôt que comme un élément autonome ; accepter l’idée que nos problèmes viennent le plus souvent de nos propres actes plutôt que d’une personne ou une chose étrangère. 

L'esprit d'une organisation détermine sa capacité à apprendre. Et cet esprit provient de sa capacité à partager une vision de l'avenir. Seul cet engagement vers un but commun permet aux individus de transcender leur vision personnelle et de donner un sens à leur action dans le contexte organisationnel. Transformer des visions personnelles en une « vision partagée » est la première étape que toute entreprise cherchant la coopération doit réussir. 

La satisfaction du client passe par le plaisir dans le travail des salariés.  

Une organisation est le produit de ce que pensent et font tous les individus qui le constituent. 

Pour changer pour le meilleur, il faut donner à tous, managers et salariés, l’occasion de changer leur façon de penser et d’agir.

Le développement durable

Au cours des 15 dernières années, une nouvelle donne est apparue dans les entreprises : le développement durable.

Pour réussir le Développement Durable, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social.

À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

1 - Le Développement Durable doit concilier ces 3 composantes.
2 - Il est donc culturel, transversal et interdisciplinaire.
3 - Il nécessite une sensibilisation des salariés qui passe par un profond changement des mentalités et une pédagogie globale et systémique que le jeu du tao insuffle de façon fluide.